Vous êtes sur le point de quitter un site Web d’AbbVie Canada dont la maintenance est assurée par Corporation AbbVie.

Ce lien vous a été fourni uniquement pour plus de commodité. Corporation AbbVie n’assume aucune responsabilité pour ce qui est du contenu de tout site Web offert par un tiers et ne fait aucune déclaration pour ce qui est de l’exactitude ou de l’intégralité des renseignements contenus sur ce site ou d’autres sites.

Désirez-vous continuer?

Oui Non

Vous êtes ici

Aidez votre famille et vos amis à vous aider!

Si vous êtes atteint d’une uvéite, il est essentiel de maintenir une bonne communication avec votre famille, vos amis et même les collègues de travail en qui vous avez confiance. Vous pouvez leur expliquer la réalité des gens vivant avec une uvéite et leur montrer ce qui contribue à vous soulager et à vous faire profiter davantage de la vie. Efforcez-vous d’en parler ouvertement – surtout avec les gens que vous appréciez et qui vous permettent d’être vous-même.

Voici quelques conseils utiles de la part de patients :

  • Demandez à vos proches d’en apprendre davantage sur votre maladie. De cette façon, ils comprendront mieux vos symptômes et ce que vous ressentez. Cela pourrait leur donner de nouvelles idées pour vous aider dans votre quotidien, et le seul fait qu’ils soient sensibilisés vous rendra tous plus à l’aise pour composer avec l’uvéite. La compréhension mutuelle est souvent favorisée par la connaissance – parents et amis peuvent lire l’information présentée sur ce site ou sur d’autres sites Web, consulter des sources d’information fiables à la bibliothèque ou vous accompagner à certains de vos rendez-vous. Ils peuvent aussi consulter le site Web de la Canadian Uveitis Society (en anglais seulement)

  • Dites-leur que vous avez besoin de leur soutien. Il peut s’agir simplement d’une oreille attentive quand vous avez besoin de parler – même de sujets qui ne sont pas directement liés à l’uvéite. Entretenez les relations personnelles qui vous sont importantes – partagez ce que vous ressentez, tant sur le plan physique qu’émotionnel. Par moments, vous éprouverez davantage de symptômes et de frustrations, mais à d’autres occasions, vous vous sentirez si bien que vous ne penserez pas du tout à l’uvéite.
  • Soyez toujours ouvert et honnête à propos de l’uvéite. Ce n’est qu’ainsi que les gens pourront vous aider. Cherchez un soutien médical adéquat et essayez de ne pas laisser l’uvéite dicter votre vie. Si vous avez déjà conclu que votre médecin ou vos proches n’en font pas assez parce qu’« ils ne savent pas ce que c’est », c’est peut-être parce que vous ne leur avez pas tout dit. Aidez-les à vous aider en leur expliquant ce que vous vivez et ce que vous attendez d’eux. Voici quelques exemples de ce que vous pourriez demander à votre famille ou à vos amis:

    • Vous faire la lecture

    • Vous conduire à vos rendez-vous ou à vos activités

    • Vous aider avec l’administration des gouttes ophtalmiques (pour les yeux)