Vous êtes sur le point de quitter un site Web d’AbbVie Canada dont la maintenance est assurée par Corporation AbbVie.

Ce lien vous a été fourni uniquement pour plus de commodité. Corporation AbbVie n’assume aucune responsabilité pour ce qui est du contenu de tout site Web offert par un tiers et ne fait aucune déclaration pour ce qui est de l’exactitude ou de l’intégralité des renseignements contenus sur ce site ou d’autres sites.

Désirez-vous continuer?

Oui Non

Vous êtes ici

Aidez votre famille et vos amis à vous aider

La plupart des personnes infectées par le virus de l'hépatite C sont surprises d’apprendre qu’elles sont touchées; elles ne croyaient pas courir un risque et ne peuvent d’ailleurs pas concevoir comment elles l’ont contracté. Apprenez-en plus sur les modes de transmissions ici.

Suite au diagnostic, il est normal que vous vous posiez de nombreuses questions sur votre infection virale : Où l’ai-je contractée? Quels sont ses effets? Quelles sont les mesures à prendre? À quoi dois-je m’attendre à l’avenir? Pour de nombreuses personnes atteintes d’hépatite C, la honte liée au fait d’avoir contracté une maladie potentiellement infectieuse pèse lourd, à la fois mentalement et émotivement. Pour prendre soin de vous le mieux possible et composer avec les pensées et les émotions stressantes, il est essentiel d’obtenir un soutien éclairé, compréhensif et sans jugement, tant sur le plan médical que psychique.

Voici quelques conseils utiles provenant de patients :

  • Demandez à vos proches d’en apprendre davantage sur votre maladie. Ainsi, ils comprendront vos symptômes ou même vous accompagneront à vos rendez-vous. Si vous êtes atteint d’hépatite C, il est vital de maintenir une bonne communication avec les gens en qui vous avez confiance : membres de la famille, amis et collègues de travail. Pour qu’ils comprennent ce que vivre avec l’hépatite C signifie, vous devez leur en parler ouvertement. Nombreux sont ceux qui sont mal informés, qui ne sont pas au fait des dernières connaissances et ont de fausses idées sur la maladie. Pour se renseigner, ils peuvent lire ce site ou d’autres sites Web (comme les sites de ressources destinées au patient et de groupes de défenses des intérêts présentés sur ce site Web) ou consulter des sources fiables de renseignements médicaux dans les bibliothèques ou les cliniques communautaires.
  • Demandez-leur du soutien. Ne vous empêchez pas de parler du VHC à vos amis proches ou à votre famille parce que vous craignez leur réaction. Certains pourraient vous soutenir ouvertement tout de suite, alors que d’autres pourraient avoir besoin de se renseigner avant de le faire. Dites-vous, et dites-le aux autres, qu’être infecté par un virus n’est pas un problème moral ni un crime. Il est très important de vous entourer de gens avec qui vous pouvez en parler; ne vous éloignez pas de ceux qui vous sont chers. Des relations solides, franches et ouvertes avec certains membres de votre famille et des proches sont essentielles à votre bien-être.
  • Parlez franchement de votre hépatite C avec les personnes concernées. Vous seul choisissez à qui parler de votre infection par le VHC, mais il y a des personnes qui doivent être informées de votre situation : la ou les personnes susceptibles de vous avoir transmis l’hépatite C, et toute personne à qui vous auriez pu transmettre le virus involontairement, comme les membres de votre famille, votre conjoint, vos partenaires sexuels et du personnel médical. Ces personnes doivent être informées. Il est peu probable qu’elles aient l’hépatite C aussi, mais elles doivent savoir qu’elles ont peut-être été exposées au virus, de sorte qu’elles puissent passer un test de dépistage et recevoir un traitement, si nécessaire.